FR | EN
DE LA FIBRE AU FIL

Le teillage

Les fibres du lin sont contenues dans l’enveloppe externe de la tige. Pour pouvoir les exploiter, il est nécessaire de les extraire et de les débarrasser du bois présent dans la tige (l’anas), valorisé sous forme de paillettes de bois pour le jardinage, de litières animales, d'aggloméré …). Première phase de transformation de la plante en fibre, le teillage est un processus mécanique, ses étapes successives sont l’égrenage, l’étirage, le broyage et le battage. Les fibres obtenues se classent en deux catégories : fibre longue (le long brin ou filasse) et fibre courte (les étoupes).

Le peignage

Première des opérations de filature, le peignage est de plus en plus réalisé par les teilleurs. La fibre est parallélisée, calibrée et étirée sous forme de rubans doux et lustrés prêts à être filés.

La filature

La filature comprend différentes opérations qui permettent de transformer les fibres en fil. Régularisé et étiré, le ruban devient mèche et est ensuite filé en appliquant une torsion. Les techniques varient selon le type de fil à produire : la filature « au mouillé » avec immersion dans une eau chauffée à 60°C. Un trempage qui facilite le glissement des fibres et permet de réaliser des fils fins (habillement, linge de maison …). La filature « au sec » pour des fils plus rustiques et plus épais (décoration, cordes …).